[...] Tout est silencieux dans ma tête, mais les mots filent si vite que je n'ai pas le temps de les toucher. Une table de trois chaises, du lait répandu, les éponges ronflantes, les éponges véridiques qui s'empilent dans les largeurs d'étang gelé. C'est une évidence, la mort des désirs quand on voit les arbres de cendriers, les incendies, l'huile de phoque qui lubrifie les allées antiques où tous les marteaux sont capitonnés.

Tout est silencieux dans ma tête une bouteille roule sous le tapis il va pleuvoir, c'est certain. Les champs sont minés, le coin de la rue saute à pieds joints dans la stratosphère c'est bon pour les yeux froids. Québec, ça sent l'odeur à bras de manivelle en fer forgé. Donne moi un indice je te fais une phrase en ciment deux dents de moins mais une belle médaille sans plomb diesel appuie sur le gaz mange ton burger engraisse les vaches Allo-Police pour envelopper le poisson des bancs de Terre-Neuve en chocolat bas de nylon.

Tout est silencieux dans ma tête la fin de semaine car oui j'étais fille de chienne en sarrau de laboratoire. Tu as le Grand Lac Salé sous le nombril qu'on analyse lisez tout ce que vous voyez dans les airs de Cracker-Jack plastic surprise. L'armée des imperméables logiques broie du noir. La poudre qui en résulte fait pousser des adverbes (salade verte).

Tout est silencieux dans ma tête un oeil de verre et une grappe d'arguments frappants. L'essorage s'effectue aux guichets automatiques les seringues sont molles la pâte à mâcher des impotents. Il faut savoir tenir le vrilles incrédules les souris intégrales les cartons de balles les flots sceptiques et la gourde de cartilage.

Tout est silencieux dans ma tête car les matraques constituent une excellente source de participation démocratique. Un ours polaire l'hiver est rond de bruit dans les rues trois couleurs. Les réveil-matin sont des crimes à l'humanité. Les chiens hurlent parce que les appareils électro-ménagers ne peuvent remplacer l'amour maternel.

Tout est silencieux dans ma tête et [...]



C'est tout !            Retour à la page de titre X

© ErnestoTimor

Tout est silencieux
dans ma tête
Extrait d'un texte de trente pages rédigé sur du papier quadrillé.